Immobilier

Comment profiter de bonnes défiscalisations avec l’immobilier ?

Investir dans l’immobilier est une excellente alternative notamment lorsque l’on cherche à agrandir son patrimoine. Toutefois, dans ce domaine, vous pourriez facilement être exposé à de lourdes impositions. Heureusement, il existe différentes méthodes de défiscalisation immobilière pour s’alléger la tâche. Ainsi, en procédant idéalement, vous profitez plutôt d’excellentes exonérations. Quelles sont donc ces astuces ?

Qu’est-ce que la défiscalisation ?

Essentiellement, la défiscalisation immobilière consiste à investir dans l’immobilier afin de percevoir une partie de cet investissement en réductions d’impôts. L’État accorde bien des avantages fiscaux aux propriétaires d’immeuble afin de leur permettre de payer moins d’impôts sur le revenu. Par ailleurs, il est important de noter que ces avantages tiennent souvent sur une période définie. En effet, ce processus constitue un mécanisme de placement sur le long terme.

Ainsi, il existe plusieurs méthodes de défiscalisation immobilière. Chacune de ces méthodes intègre bien des dispositions juridiques. Elles possèdent ainsi des atouts spécifiques et correspondent à un statut d’individus particulier. Pour profiter des meilleures dispositions dans ce secteur, consultez guidedefiscalisation.com.

Faites recours à la loi Pinel

Parmi ces lois utiles pour une bonne défiscalisation, certaines connaissent une grande popularité. Ainsi, la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation très utilisé dans le secteur immobilier. En effet, cette loi vous permet d’obtenir un pourcentage de réduction sur vos impôts sur l’achat d’un logement neuf. Celui-ci devra par contre être mis en location selon un plafond de loyer qui lui aussi dépend de la zone géographique.

En fonction du nombre d’années sur lequel vous décidez de louer votre bien, vous pouvez obtenir des taux de réduction assez intéressants. Ainsi, si vous décidez de louer votre bien pendant 6 ans, le taux de réduction est de 12 %. Pour une période de 9 ans, celui-ci s’élève à 18 %. Enfin, pour une période de 12 ans, il est de 21 %.

Toutefois, avec la loi Pinel, ces taux de réduction ne concernent que l’immobilier en métropole. En outre-mer, ils diffèrent totalement. Pour la location d’un bien immobilier durant 6, 9 ou 12 ans, les taux de réductions s’élèvent respectivement à 23, 29 et 32 %.

Le dispositif Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard est un moyen de réduction des impôts applicable à une catégorie de biens immobiliers en particulier les résidences de service. Ceux-ci sont des résidences pour étudiants ou séniors ou des résidences de tourismes ou EHPAD. Afin d’obtenir une réduction d’impôts de 11 % sur le prix d’achat, le bien devra être loué pour une durée de 9 à 12 ans.

La loi Malraux

La loi Malraux constitue une bonne alternative de défiscalisation immobilière pour ceux qui sont fortement imposés. Elle vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 22 à 30 % sur le montant des travaux de rénovation d’un immeuble classé. Ici, le bien devra se situer dans un quartier spécifique. De plus, le montant des travaux ne devra pas excéder 100 000 €, et ce sur une période de 4 ans. En outre, la location devra être conclue pour une période de 9 ans minimum après les travaux de rénovation. 

Investir dans des biens plus anciens

Investir dans l’ancien semble être une bonne solution surtout lorsqu’on est en quête de défiscalisation immobilière. En créant un déficit foncier, vous pouvez réduire votre imposition. En effet, cela se produit lorsque les travaux de rénovation sont supérieurs à vos revenus fonciers. Néanmoins, ces travaux d’entretien ou rénovation ne devront pas excéder 10 700 € sur 1 an.

De plus, les déficits non utilisés au cours d’une année peuvent se répercuter durant les 10 années qui suivent. Par cette méthode, vous défiscalisez votre bien immobilier, mais celui-ci prend également de la valeur.