Immobilier

Conseil et gestion d’un investissement locatif

Trouver des locataires, organiser des contrats de location et gérer les demandes des locataires peut prendre beaucoup de temps et être stressant. C’est pourquoi de nombreux investisseurs immobiliers font appel aux services d’un spécialiste en conseil d’investissement locatif.

Gérer soi-même son investissement locatif

Pour déterminer si l’auto-gestion du bien locatif est faite pour vous, tenez compte des responsabilités suivantes:

  • Recherche de locataire
  • Comprendre les droits légaux du locataire, organiser le contrat de location et traiter le paiement du cautionnement
  • Perception du loyer ou suivi des arriérés de loyer (non-paiement)
  • Répondre aux demandes des locataires et organiser les réparations
  • Médiation directe en cas de désaccord.

Les agents immobiliers perçoivent généralement une commission sur le loyer pour la gestion du bien et une commission de location ponctuelle couvrant les frais de recherche des locataires. Payer un taux de commission permanent compris entre cinq et sept pour cent du revenu locatif est assez standard. Ces frais de gestion seront déduits automatiquement du loyer et sont déductibles des impôts. Compte tenu du tarif et des responsabilités, faire appel à un professionnel pour un conseil et gestion d’un investissement locatif ne peut être que rentable.

Signature compromis de vente immobilier

Les futurs plans financiers

Les coûts associés à l’entretien d’un immeuble de placement sont inévitables et font également partie des éléments à gérer dans un investissement locatif. Outre les remboursements hypothécaires, les frais d’assurance, de réparation et d’entretien, il faut également prendre en compte les incidences fiscales de l’obtention d’un revenu locatif net ou de la perte subie par le bien immobilier. Pour en savoir plus sur l’analyse des flux de trésorerie, la budgétisation personnelle et le type de prêt hypothécaire à considérer, il est nécessaire de demander des conseils auprès d’un spécialiste en gestion locatif. Il en est de même pour les déductions d’impôt sur les biens d’investissement et les taxes sur les plus-values.

Vente d’un immeuble de placement

Le processus de vente d’un immeuble de placement ne diffère pas de la vente d’une maison, sauf que vous devez payer un impôt sur les gains en capital. La vente d’un immeuble de placement devrait être moins compliquée qu’un lieu de résidence, car vous n’avez pas à négocier vos conditions de vie personnelles. Cela dit, si les locataires sont en résidence, vous devrez soit mettre fin au bail, soit contourner leur résidence. Une alternative à la vente consiste à utiliser les fonds propres de votre immeuble de placement pour élargir votre portefeuille de placements immobiliers ou pour acheter une maison. Un spécialiste peut vous donner de bons conseils sur l’investissement locatif pour tirer le maximum de profit de votre bien.

Accession à la propriété

Le simple fait d’acheter une maison signifie que vous investissez dans l’immobilier à un certain niveau. Mais il y a une différence entre posséder sa propre maison et investir dans d’autres biens immobiliers. Lorsque vous êtes propriétaire de votre maison, vous ne gagnez pas activement d’argent et n’augmentez pas votre flux de trésorerie mensuel hors de la propriété. Le fait d’acheter une maison est l’un des meilleurs investissements à long terme que vous puissiez faire. L’avantage est que le revenu de location devient un flux de revenus supplémentaire, qui peut être utilisé pour la retraite. Si vous vendez la propriété, vous pourrez également réaliser un bon bénéfice si sa valeur a augmenté. En effet, générer des revenus de location est la principale raison pour laquelle les investisseurs achètent une propriété. Une fois que vous avez trouvé des locataires, posséder et louer un bien immobilier est un excellent moyen de gagner un revenu supplémentaire avec un minimum d’effort. Cela nécessite toutefois de bons conseils en investissement locatif pour réussir.