Famille

Assurance habitation des étudiants : un passage obligé ?

Vous êtes étudiant et vous venez de quitter le domicile familial ? Félicitation ! Mais avant d’en profiter pleinement, il est indispensable d’assurer votre nouveau logement étudiant. Qu’il s’agisse d’une colocation ou d’un appartement particulier, cette couverture permet d’être protégé en cas de sinistre mais sous certaines conditions…

L'importance de l'assurance habitation pour les étudiants

Un étudiant a plusieurs pistes pour se loger lorsqu’il quitte le logement de ses parents. Il peut opter pour une colocation, un appartement rien qu’à lui ou encore une résidence universitaire. D’ailleurs, de nombreux sites existent pour trouver son futur toit comme Cap-Logement-Etudiant.com. Dans tous les cas, la garantie risques locatifs s’impose souvent comme l’option de base indispensable. Elle n'est cependant pas obligatoire si la location concerne un bien meublé mais ça n'est pas une raison pour ne pas souscrire ce type d'assurance car les frais peuvent vite grimper en cas d'incident.

La garantie risques locatifs

La garantie risques locations est la couverture minimale, un peu comme l’assurance au tiers en automobile. Ce contrat couvre le souscripteur s’il est responsable de dégâts qu’il causerait au logement ou à l’immeuble. On parle alors souvent de dégâts des eaux ou d’incendies.

Malheureusement, avec cette garantie de base, les biens du souscripteur ne sont pas couverts. Il peut néanmoins opter pour un contrat avec des garanties optionnelles. Pour être totalement serein, il est aussi possible de choisir un contrat multirisque habitation.

Le cas de la colocation

L’assurance habitation en colocation est une configuration particulière à couvrir. Il existe en effet plusieurs solutions. Chacun peut souscrire une assurance habitation en indiquant par exemple le nombre mètres carrés de sa chambre privée. 

Autre option, il est possible qu’un seul colocataire prenne une assurance habitation. Dans son contrat, il devra alors nommer les autres habitants. Pour le règlement des cotisations, c’est aux colocataires de voir entre eux pour rembourser le détenteur du contrat.